13 août 2018

Les gars d’ALOÏS

Ils sont onze ! Onze hommes à intervenir au quotidien auprès
de nos bénéficiaires sur les 125 collaborateurs que compte ALOÏS. Coup de projecteur sur trois d’entre eux.

Henri Barreau, une reconversion réussie
« Prendre soin des autres, rendre service… je crois que j’ai toujours fait ça ! », s’exclame Henri Barreau embauché chez ALOÏS depuis le mois d’avril. Avant de devenir auxiliaire de vie, Henri a travaillé de nombreuses années dans la viticulture en tant que chef de culture et maître de chai. Une reconversion à 180° qui ne lui a pas fait peur ! Pendant 2 mois et demi, Henri a suivi le parcours de formation complet dispensé par Aloïs Academy. « J’en avais marre de m’investir et de n’avoir aucune reconnaissance en retour. Chez ALOÏS, je vois chaque jour les bénéfices de mon travail : c’est le sourire d’un bénéficiaire, un merci de reconnaissance. »  En plus de sa bonne humeur et de ses compétences acquises, Henri est un excellent cuisinier. « Avec M. Gracia – l’un de nos bénéficiaires – j’ai rencontré mon public, rigole Henri. J’ai le temps de lui cuisiner des plats à base de produits frais… et il en redemande ! »

Ali Benzerfa, diplômé de sciences politiques
« Je suis arrivé en France en 2015, raconte Ali Benzerfa. J’ai fait des études de sciences politiques en Algérie et j’avais besoin de travailler. Comme je n’ai pas la nationalité française je ne pouvais pas passer les concours de la fonction publique. » Ali s’est donc tourné naturellement vers le secteur de la santé et du service à la personne. Il travaille pour différentes structures avant de rejoindre ALOÏS il y a 2 ans. « J’ai demandé à avoir des larges plages horaires de travail et l’équipe RH a su répondre à ma demande. Je suis notamment 9 à 10 jours par mois chez un même bénéficiaire et avec le temps nous avons construit une relation de confiance. On rigole, on parle de tout ! Je sais qu’il apprécie de sortir avec moi, justement parce qu’il y a cette confiance. Et ça j’en suis très fier. »

Simon Lelièvre, accompagne les nuits
Simon Lelièvre fait partie des équipes de nuit. Avant de rejoindre ALOÏS début 2018, Simon a déjà connu 1000 vies. Il a été projectionniste de cinéma, menuisier, responsable de communication. Puis il s’est tourné vers le soin et a été responsable sécurité en psychiatrie et agent d’accueil dans une clinique… « Ce n’est pas un métier facile et la nuit est un moment très particulier, partage Simon. Les bénéficiaires sont plus demandeurs, ont parfois des troubles du sommeil. C’est l’école de la patience ! Être présent, disponible pour eux, à l’écoute… j’apprends sur moi. ». Et parce qu’il est très actif, Simon réussit même à dégager du temps pour se consacrer à ses passions : la marche et la menuiserie.

Premier contact


N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre écoute, vous pouvez également être rappelé par un membre de notre équipe. Aloïs se déplace à votre domicile pour apprendre à vous connaître et évaluer les prestations correspondant à vos besoins.